Hospitalité. Politique. Résistance

L’Europe, la politique réinventées

Marie-Claire Caloz-Tschopp, Genève – Juin 2021

Avec l’appui de: Omar Odermatt, Association Savoir Libre (Lausanne), Vincent Gobet et son équipe de l’association Trajet (Genève), Pauline Milani, Teresa Veloso (Chili), Marion Brepohl (Brésil), Safaa Fathi (Egypte), Graziella de Coulon, Yves Sancey, Christophe Tafelmacher, Karine Povkacic, Carlos Fernandez, Carl Grünberg, Danielle Othenin-Girard, Marie-Thérèse Findji (Colombie), Ibrahim Soysüren (Turquie), Novine Berthoud-Aghili, Marc Perrenoud, Marie Bonnard, Valeria Wagner, Pierre Dasen, Anni Lanz, Jocelyne Haller, Danielle Othenin-Girard, Karl Gruenberg, Salomé Luz, Vérena Clausen, Amis de la Liberté (Nice) *, et grâce aux luttes des Mères de la Plaza de Mayo (Argentine), de AbolishFrontexde Mayo (Argentine)litaro-industriel derritique au moment de la guerre du Vietnam, au fait de guerre notoire  aux informations précises, régulières de Marianne Weber (Lausanne), Asile suisse.ch, plateforme d’information sur l’asile (Genève), Migreurop@rezo.net (Paris), de AbolishFrontex.

COMMUNIQUÉ

RÉSISTANCE ET HOSPITALITÉ POLITIQUE
50 ans. Aujourd’hui…(1968-2021)

Le projet PRAXIS, MEMOIRE, ARCHIVES (base de données, 1.000 matériaux, textes, Déclaration publique 2021), publié en ligne en mai 2021 (desexil@gmail.ch). C’est le résultat d’un travail mémorial de résistance.

Ce qui était le refus d’une Europe néo-libérale, capitaliste, guerrière est devenu la création d’une Europe alternative en cours.

Ce qui était de l’ambiguïté structurelle est devenu, par l’analyse critique, le repérage de mensonges politiques visant la passivité et la compromission.

Ce qui était de la violence, violence d’Etat est devenu de la torture et dans certains cas des crimes pénaux internationaux.

Ce qui était l’attaque de la Résistance par le délit dit de « solidarité » est devenu un autre délit commis par un autre criminel : le délit de refus de l’hospitalité politique par la violence d’Etat.

Ce qui était un savoir autonome, fragile, devient le tissage du « droit d’avoir des droits » (Hannah Arendt), de liens entre des luttes, actions de Résistance de la « société civile » qui s’étend aux professions, aux universités, à de nouveaux liens multiples, etc..

Il est possible d’imaginer, de vivre, d’expérimenter le desexil de l’exil et l’hospitalité politique en refusant l’apartheid, des mensonges politique de la force, une civilisation de pillage, de destruction.  Des praxis de Résistance nous l’apprennent.

Il est possible de voir,  d’imaginer le monde autrement que comme nous le subissons.

Il est possible de transformer la colère en création politique, (Graziella de Coulon).

Il est possible de vivre, d’expérimenter ce que le philosophe grec Cornelius Castoriadis, a décrit comme la puissance, le « vertige démocratique » (demos-cratos, la puissance au « peuple »).

Marie-Claire Caloz-Tschopp, Genève, juin 2021

Télécharger le communiqué complet

Sommaire

Déclaration
publique 2021

Résistance et Hospitalité Politique.
Projet Praxis, Mémoire, Archive.

Traductions:
allemand
anglais
espagnol
italien
kurde
portugais
serbo-croate (en attente)
turc

Ouverture

  • Plaisir d’imaginer
  • Poèmes, musique, théâtre, peinture, sculpture, céramique…
  • Philosophie et Politique. Philosopher…

Karl MARX, Thèses sur Feuerbach (extrait)

Dédicace

Article du Courrier (21.12.2020)

Mode d’emploi

III. Base de données

Regroupe environ 1000 matériaux en français, anglais, espagnol, italien, turc.

Recherches, analyses, élaborations à partir des matériaux,
5 axes :

IV. Des praxis d’élaboration de la résistance

Introduction

DES PRAXIS D’ELABORATION DE LA RESISTANCE (imagination, parole, écriture, Universités libres) sont des exemples choisis par les auteurs et le projet d’un très long processus, dont l’ensemble des textes illustrent le fait que résistance, imagination et pensée sont un travail philosophique où se mêlent, sous des formes, dans des temporalités diverses, des conditions hétérogènes, l’élaboration intime, psychique, corporelle d’une pensée active qui habite la résistance. Brutalité de la violence. Traces d’une civilisation de destruction. En bref, on peut dire que l’inscription dans des lois, voire des constitutions de l’hospitalité politique et de l’habeas corpus ne suffit pas à en assurer leur effectivité[1]. Ainsi la construction toujours ouverte de l’hospitalité politique et de l’habeas corpus est intrinsèquement liée au pouvoir de l’Action de Resister, qui est l’exercice de la liberté politique[2]. Toute activité d’imaginer, de penser du plus intime au plus collectif qui accompagne l’action est résistance, liée à la liberté qui est forcément politique. C’est ce qui peut expliquer l’étonnement (au sens socratique), la colère et l’extraordinaire capacité de durer de chaines de luttes minoritaires visibles et invisibles. Une des questions qui traverse les textes est alors celle d’Anne Amiel lisant Arendt se demandant comment se pensent les révolutions et comment les penser ?[3] La présentation de cette partie se développe en trois temps, (1) par la présentation de 50 textes d’auteurs inédits ou repris, car situés dans le thème général et produits dans le cadre du travail collectif ou alors proposés, (2) la présentation de 12 textes de Marie-Claire Caloz-Tschopp (3) des remarques et réflexions aujourd’hui après l’organisation des textes reçus et rassemblés. Certains textes sont des illustrations du travail de questionnement et d’autres sont inédits, ont un statut de textes de Séminaires en travail qui ponctuent le processus de recherche et de réflexion partagées qui est en cours


[1] Cela d’autant plus quand les Etats dits de droit répondent à des problèmes urgents en énonçant, fabriquant des lois pas appliqués et par ailleurs, en n’ignorant pas que le droit international est soumis aux Etats et n’a pas force de loi.
[2] Voir texte sur cette notion développée par Hannah Arendt (1 des 12 textes de réflexion de M.C. Caloz-Tschopp, dans la partie IV de la base de données).
[3] Voir son texte dans la base de données (partie IV).

1. Prendre le risque d’imaginer, de penser, parler, écrire… (50 textes)

Avec: AMIEL Anne, AYCAC Gagla, BALIBAR Etienne, BALMER Alexandre, BERMAN Marc, BERNARDOT Marc, BUSCH, Nicholas, CALAME Claude, CHEMILLIER-GENDREAU Monique, DE CARVALHO LYRA Frederico, DE COULON Graziella, DEMIREL Cansu Akbaş, DIAZ Louise, EBEL Marianne, EGLI Cicero, GAMBETTI Zeynep, GAVIRIA Zoraïda, GILLIARD Diane,GONZALEZ LOPEZ Maria, GUEX Sébastien, GUTKNECHT Thierry, HALLER Jocelyne, INSEL Ahmet, IOSET Amanda, IVEKOVIC Rada, KÖRÜKMEZ Lülüfer, LILLO José, MAJCHRZAK Kamil, MARELLI Joëlle, MARIN José, MAZA Eminence, MILANI Pauline, MISAS ARANGO Gabriel, NIGRO Roberto, ODERMATT Omar, OTHENIN-GIRARD Danielle, PAERLI Jonathan, PERRENOUD Marc, PRAZ Narcisse, QUINTILI Paolo, RAMIREZ Socorro, PEREZ BARRIO Maria Andrea, RESTREPO Luis Alberto, RYFFEL Théo, SAFAA Fathy, SOULEIMANE Omar Yousset, SOYSUREN Ibrahim, SUSTAM Engin, VELOSO Teresa, VIÑAR Marcelo, VIÑAR ULRIKSEN Daniel, WUILLEMIER Nicolas, ZUBOFF Shoshana, ZUCHUAT Olivier.

  • 1.1 Mémoire. Traces d’événements marquants.
  • 1.2 Expérience et conceptualisation. Parler, écrire, penser contre soi-même
  • 1.3 Luttes, réflexion, recherches : vers l’époque du changement continu.

2. Élaboration philosophique et politique

  • 12 textes de Marie-Claire Caloz-Tschopp

3. Invention d’espaces d’Universités libres et autonomes

  • Le colloque sur la colère (Université de Lausanne (2010)
  • Une expérience au Collège International de Philosophie (CIPh), Paris- (2015-2016)
  • Le colloque Desexil. Emancipation, Programme Desexil de l’exil (CIPh) et Université de Genève (Valeria Wagner).

Artistes
et Citoyenneté

Annexes générales

NOTA BENE

Recherche de matériaux, textes ou auteurs: la fonction recherche vous emmène sur la page générale du site qui contient le ou les termes recherchés. Ensuite, utilisez votre navigateur (par exemple, sur Mac et Chrome: option F) pour affiner les résultats.

* Personnes qui ont contribué au projet 2019-2020 (tâches diverses). Pensons aussi aux auteurs et éditeurs dont la liste est trop vaste pour être citée, mais peut être consultée sur la base de données.